© Bartek Zytkowiak / ACN-AED

La vie des chrétiens du nord du pays a été violemment perturbée par les terroristes et la plupart d’entre eux ont dû chercher refuge hors de leur foyer d’origine.

Choisirez-vous

de soutenir

ces nouveaux catéchistes

pour Noël ? 

Nos frères et sœurs persécutés au Burkina Faso ont besoin de nous !

Offrons-leur un cadeau de Noël durable :

Offrir un avenir pour Noël

Chacune des familles des nouveaux catéchètes – qui n’ont aucun salaire – recevra :

  • Dix poulets et un poulailler (300$, soit 15 $ par poulet + 150 $ pour le poulailler);
  • Une charrue (75 $);
  • Un âne (150 $) et une charrette (300 $) pour transporter la production agricole, le bois de chauffage, l’eau potable et les matériaux de construction;
  • Un vélo (120 $) pour permettre au catéchiste de se rendre dans les villages où il intervient;
  • Une aide de 190 $ pour permettre à l’épouse du catéchiste de commencer à fabriquer des produits artisanaux, du savon, ou à vendre des objets religieux.

Malgré les actes de violence qui leur sont infligés, les communautés chrétiennes ne considèrent pas que cette persécution provient de l’Islam, mais plutôt des attaques terroristes de criminels.

Les circonstances, notamment une grave pénurie alimentaire et un nombre massif de résidents contraints de devenir des réfugiés, sont partagées par les chrétiens et les non-chrétiens, de même que l’insécurité aiguë causée par l’augmentation de la violence. Le père Victor Ouedraogo déclare : « Les gens n’ont pas peur des musulmans parce qu’ils sont musulmans ; ils ont peur des terroristes. Nous entendons quotidiennement dans les conversations ce genre de déclarations de la part des musulmans comme des chrétiens :  »Ces gens ne sont pas des croyants. Un croyant n’est pas un tueur. Ce ne sont que des criminels ». Il y a certainement eu le risque d’assimiler le terroriste au musulman, mais les Burkinabès ont compris le piège et semblent l’avoir évité.»

Population totale : 20 903 345

Territoire : 272 967 km2

Religions : Musulmans 55,6% Chrétiens 23,7%, Religions traditionnelles 20,1%.

Personnes déplacées dans le pays : 1 368 164

Personnes réfugiées, enregistrées à l’extérieur du pays : 15 768 réfugiés, 5 094 demandeurs d’asile et 3 803 personnes dont la situation est préoccupante